Le petit geste écologique du jour : on trie sa boite mails!

08:30


A la maison, on tente depuis plusieurs années maintenant d'être plus conscients de nos choix de consommation ou de nos habitudes et de leurs impacts. Je parle bien d'en prendre conscience. 
Pour moi, c'est déjà une première étape vers un comportement que j'estime personnellement plus responsable. 
Parce que oui, le fait de se rendre réellement compte que nos comportements sont le résultat de choix que nous faisons ou ne faisons pas, permet de se remettre un petit peu en perspectives. Et après, chacun fait ses choix. Nous sommes libres de les faire, de prendre des décisions différentes. 

Mais selon moi il ne faut pas rester dans l'ignorance. 

Il ne faut pas se mettre des œillères, même si celles-ci permettent de vivre de manière clairement plus confortable. Si je ne sais pas alors je n'ai pas besoin de réfléchir à la question, et si je n'ai pas besoin de réfléchir à la question alors je ne risque pas d'avoir de balance décisionnelle qui s'installe dans ma tête, pas besoin de peser le pour et le contre, pas de tracas.
Une fois cette petite introduction faite, j'en reviens donc à nos petits changements d'habitude pris à la maison. La multiprises de la télévision coupée tous les soirs, l'achat de fruits et légumes de saison et si possible locaux, la diminution de notre consommation de viande, le tri consciencieux de nos déchets, la fabrication de lessive et de nettoyant maison etc... Il s'agit de notre petit cheminement personnel et je ne suis pas là pour vous dire : " Mais comment ça tu n'éteins pas ta multiprises?! Terroriste, va!" 
Je dis juste qu'on est informé, qu'on reste à l'écoute, qu'on observe notre manière de vivre et qu'on établi des petites modifications progressives.

Je voulais vous partager aujourd'hui, une information qui a déclenché chez moi un changement de comportement immédiat. Celui de l'impact énergétique de nos mails!
Parce qu'avant de lire ce tout petit encart présent dans le magazine Neon cet été, j'étais absolument inconsciente de ce que mes 1295 mails non lus sur Outlook engendraient d'un point de vu énergétique et donc écologique.
Pour la rédaction de ce billet, je me suis appuyée sur un article du site AMG informatique que je trouvais très explicite :
Un constat énergétique alarmant

Sans même le savoir la plupart du temps, les mails reçus et envoyés chaque jour mais qui ne sont généralement pas supprimés, sont automatiquement sauvegardés et stockés dans des serveurs au sein de « datacenters ». Ces centres de données sont d’immenses bâtiments hautement sécurisés et conçus pour accueillir des milliers de serveurs, mais qui ont toutefois une fâcheuse tendance à générer beaucoup de chaleur, Ils nécessitent donc d’être constamment refroidi par une climatisation performante et ce, 24H/24 et 7J/7. D’où une consommation énergétique quotidienne à la limite du raisonnable !
L’économiste Daniel Thépin a d’ailleurs établi qu’un datacenter situé à la Courneuve, engloutit chaque année, l’équivalent des besoins en électricité d’une ville de plus de 50 000 habitants ! Or, à l’heure actuelle en Île-de-France, pas moins de 35 datacenters sont recensés.
Des emails à l’empreinte énergétique significative
C’est une réalité, chaque mail envoyé laisse un impact énergétique significatif. Et lorsque ce sont 500 milliards de mails en moyenne (spams compris) qui sont échangés chaque jour, l’empreinte carbone laissée par nos envois de mails s’avère forcément être considérable.

À titre d’exemple, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un mail avec une seule pièce jointe équivaut à une consommation de 25 watts par heureEt en une heure, plus de dix milliards de courriels sont envoyés, ce qui correspond à 4 000 tonnes de pétrole.
Ainsi, à ce rythme, la contribution des TIC (technologies de l’information et de la communication) aux émissions de gaz à effet de serre pourrait passer de 2% en 2005 à 4% en 2020.

Comment agir pour réduire l’impact énergétique ?
D’après une étude menée fin 2015 par le cabinet Carbone 4 (cabinet de conseil spécialisé dans la transition énergétique) pour Orange, supprimer 30 messages de sa boîte mail permet d’économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pendant une journée.
Pour aller un peu plus loin, si chaque Français supprimait cinquante mails, le résultat équivaudrait à l’extinction de la tour Eiffel pendant quarante-deux ans ou bien celle de 2,7 milliards d’ampoules basse consommation pendant une heure.
Comment trier efficacement votre boite mail ?

  • Commencez tout d’abord, par classer l’ensemble de vos mails par taille afin d’identifier les messages les plus volumineux qui comportent une ou plusieurs pièces jointes puis supprimer ceux que vous jugez inutiles ou obsolètes.

  • Afin d’éliminer ces mails de façon définitive, n’oubliez également pas de supprimer les mails de votre boîte d’envoi puis enfin, de vider votre corbeille.
  • Vous pouvez également vous désinscrire des newsletters qui ne vous intéressent plus et limiter la taille des mails que vous envoyez en compressant les pièces jointes.

Si comme moi, vous n'avez jamais vraiment trié vos mails, cela risque de vous prendre quelques temps au tout début et puis ensuite c'est une vraie routine qui s'installe!

Tous les matins, je supprime les mails présents dans les spam, je fais le tri dans mon courrier pèle-mêle ( une option de Outlook), idem pour la boite mail principale et une fois ce petit tri fait : je vide la corbeille!

Alors, l'impact énergétique des mails vous en aviez conscience vous?

You Might Also Like

24 commentaires

  1. Alors la je suis scotchée !
    Dans ma tete, comme recevoir un email est moins poluant que du courrier: zéro inquiétude, inscrit toi à 300 000 newsletter que tu ne lit jamais.
    Bon ben il va falloir faire du tri !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Virginie,
      Je t'avoue qu'au départ j'ai eu exactement la même réaction que toi! quand je pense à la quantité de mails qui était stockée...Pour le grand ménage je les ai trié par expéditeur, ce qui m'a permis d'éliminer tous les mails des newsletters plus facilement. Le plus gros du travail c'est au tout début après ce n'est que de l'entretien :)
      Bonne journée à toi

      Supprimer
  2. Wouah, je ne me doutais pas de l'ampleur que ça avait !
    Je vais tout de suite procéder à un tri car ça me semble inconcevable de dépenser autant d'énergie pour des vieux mails !
    Merci beaucoup Clémentine !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Laura,
      Mais tellement! 30 mails -> la consommation d'une ampoule toute une journée. Je me dis que si je peux toucher ne serait-ce que 100 personnes qui a leur tour supprimeront 200-300 mails inutiles ( j'en ai supprimé + de 1500 au final) alors ce sera déjà ça de pris! :D
      Merci de ta participation à cette opération : Nettoyage de boite mails de printemps :)
      Bonne journée à toi.

      Supprimer
  3. Wah tu m'apprends quelques chose ! Je ne savais pas du tout que les mails avaient un impact énergétique ! Je vais vite faire un tri eheh ! Bisous et merci pour cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie Aimy! je trouve que ce qui est chouette c'est de se dire que même à toute petite échelle, le fait d'effacer une centaine de mails a déjà une incidence positive :)
      Belle soirée

      Supprimer
  4. J'en reviens pas, s'il y a bien une chose que je croyais sans impact c'est ça, justement je trouvais ça génial de limiter les publicités papiers en favorisant les mails ! Apparemment il existe même des application qui aide au tris et au désabonnement de newsletter inutiles il me semble ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nina!
      je pensais exactement comme toi auparavant!
      Oui j'ai pas mal entendu parler de Cleanfox (www.cleanfox.io) Mais je ne l'ai pas encore testée ;)

      Supprimer
  5. Wao, je ne savais absolument pas que de laisser trainer nos mails pouvaient impacter autant notre monde ! Je suis bien contente d'avoir lu ton article et je vais de ce pas faire le ménage dans ma boite mail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! je suis ravie que cet article t'ai plu :) Si chaque lectrice nettoie sa boite mails , alors ce sera déjà une jolie baisse de notre impact énergétique ;)
      Belle journée à toi

      Supprimer
  6. C'est fou ! Il faut vraiment que je me mette à faire un GROS tri de ma boîte emails... Mais il va me falloir au moins 15 jours temps plein :O ahah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah! Oui quand on s'y met au début ça prend du temps. Personnellement j'ai trier ma boite de réception par expéditeur ce qui permets d'éliminer les mails issus de newsletters en une fois ;). On se voit avancer progressivement dans l'alphabet lol c'est assez encourageant :D

      Supprimer
  7. Merci, je viens de supprimer définitivement 891 mails (qui était dans la catégorie "supprimés" mais donc encore présent) :o

    RépondreSupprimer
  8. OMFG mais je ne connaissais pas :o je suis choquée, merci beaucoup pour cet article je vais aller de ce pas trier tout mes mails ! Un truc de dingue merci beaucoup :D

    RépondreSupprimer
  9. Ça alors... jamais, mais jamais je n'y aurais pensé ! Le souci, c'est que je conserve énormément de mails pour des raisons aussi diverses que : 1/ ça m'intéresse (et donc je garde) 2/ ça peut m'intéresser (mais pas le temps de lire, et jamais le temps en fait... donc je garde) 3/ je n'en sais rien, donc pour le déterminer, faudra que je lise... sauf que je n'ai pas le temps, et re-belote ! Le seul geste que je fais beaucoup plus, c'est de supprimer les mails... supprimés. Et de trier un peu dans mes listes, ce que je veux ou ne veux plus recevoir. Je tâcherai de progresser sur mes "non lus", maintenant, aussi !

    RépondreSupprimer
  10. Je suis tellement toquée que je déteste avoir une boîte mail qui déborde. Du coup, elle est vidée au moins une fois par jour (oui oui je le redis, je suis toquée)
    Merci pour ton article :-*
    CapricieuZe

    RépondreSupprimer
  11. Récemment je me suis désisncrite de je ne sais combien de newsletters (pour la plupart en plus je n'avais jamais demandé à les recevoir :/) et j'essaye de désengorger mes boites mails le plus souvent possible.
    Il y a peu je n'avais jamais pensé qu'un mail pouvait avoir un impact écologique néfaste. Merci pour la piqure de rappel !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai aussi appris cela récemment et ça m'a choquée. Je n'ai pas de mail non lu, parce qu'en général je les supprime directement mais il y a quelques jours j'ai décidé de me désabonner de toutes les newsletters que je ne lis jamais. ça fait du bien à la planète et à moi. ma boite mail est libérée et moi avec !

    RépondreSupprimer
  13. euh j'ai 8 boite mails j'ai du taf alors mais il va falloir que je m'y mette

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour cet article ! je ne savais pas que la consommation était si énorme et ça me motive à faire un sacré tri dans mes vieux mails. Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  15. Salut! je me suis rendue compte récemment de l'impact du nombre de mail que j'avis dans mes boites mails. J'y ai fais un grand ménage de printemps et j'ai tout supprimé jusqu'à mes mails qui dataient de janvier 2016. C'set comme les vêtements, si tu ne l'a pas porté depuis un an pourquoi le garder ;)

    RépondreSupprimer
  16. J'en ai conscience mais j'avoue ne pas avoir le réflexe quotidien du tri...
    En revanche j'étais tombée sur cleanfox (https://www.cleanfox.io/fr#) qui m'a été très utile !

    RépondreSupprimer
  17. Je connaissais cette petite astuce. Cela peut paraître n'être pas grand chose et pourtant, chaque petite pas fais par une personne est en fait un énorme pas !! Ce sont sur des petits actes comme ça que le gouvernement et les médias doivent encourager les gens à agir. Pas obliger à une limitation des véhicules paires et impaires blablablas qui emmerdent les gens qui travaillent et ne font que les rendre négatifs aux sujet de l'écologie..

    RépondreSupprimer
  18. Tu m'apprends vraiment quelque chose là.
    Bon, je m'empresse d'aller faire le ménage dans mes boîtes mail pleines à craquer ;)

    RépondreSupprimer

Retrouvez moi sur Facebook ;)

Subscribe